Rechercher dans :

 


Département de médecine familiale et de médecine d'urgence

3e cycle

 

Vous pouvez obtenir plus d'information sur les conditions d'admission et les autres renseignements utiles sur le doctorat, en visitant le site Web du registraire concernant le PhD en santé publique.

Responsable de l'option Toxicologie et analyse du risque
Jérôme Lavoué

 

Ph.D. en santé publique - Toxicologie et analyse du risque

Au troisième cycle, le DSEST a la responsabilité de l'option Toxicologie et analyse du risque du programme de Ph.D. en santé publique, commun aux trois départements de l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM).

L'objectif principal est de former des chercheurs dans les domaines de la toxicologie expérimentale et appliquée à l'évaluation des risques sanitaires associés à l'exposition à des agents physiques, chimiques et biologiques. Ces chercheurs seront préparés pour pouvoir oeuvrer par la suite soit dans le milieu universitaire, soit au sein d'organismes publics, parapublics ou privés.

Pour atteindre cet objectif, la formation doctorale offerte permet aux doctorants :

  • d'acquérir des connaissances théoriques et méthodologiques tant dans le domaine de la toxicologie générale que dans les diverses disciplines impliquées dans le champ d'intégration des connaissances qu'est l'évaluation des risques sanitaires ;
  • de devenir autonomes en tant que chercheurs (développement de protocoles, communications scientifiques, direction de projet de recherche, recherche de subvention et réalisation de demande, etc.) ;
  • d'innover dans les champs qui leurs sont plus spécifiques ;
  • d'acquérir un esprit critique face à ce qui est publié en toxicologie ;
  • d'intégrer systématiquement une démarche rigoureuse dans toutes leurs entreprises.

L'option Toxicologie et analyse du risque comprend 90 crédits dont 9 crédits de cours au minimum. La formation comprend :

  • des cours obligatoires
    • Séminaire en santé publique
    • Séminaire en toxicologie
    • Introduction à la toxicologie (si absence de formation antérieure dans cette discipline)
    • Santé et environnement (si absence de formation antérieure en statistiques).
  • des cours optionnels
    puisés dans l'ensemble des cours dispensés dans les programmes d'enseignements du département SEST et/ou dans les deux autres départements de l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM) : administration de la santé et médecine sociale et préventive ;
  • un examen de synthèse en deux parties
    portant sur le projet de recherche de l'étudiant et sur ses connaissances générales de la toxicologie et de la santé publique ;
  • la défense de sa thèse de recherche devant un jury qualifié dans son champ de recherche.


© Département de santé environnementale et santé au travail,